Gay ou Hétéro, un algorithme pour le « détecter » à partir d’une photo

D’après une étude tchèque, dont les résultats sont à prendre avec des pincettes, les hétérosexuels auraient un visage différent des homosexuels. Avec une simple photo (et un logiciel de ouf) on pourrait savoir si une personne est gay ou hétéro… Les experts du marketing y voient déjà une opportunité pour un ciblage plus pertinent.

gayvisage

L’étude en question…

Réalisée sur un groupe de 80 personnes, divisées en deux : 40 hommes gays et 40 hétéro, de type européen. Les participants ont ensuite tous été pris en photo pour réaliser une cartographie précise de leur visage en utilisant un logiciel de pointe en la matière. Plus de 11 000 coordonnées ont été référencées afin de pouvoir effectuer une comparaison par « morphométrie géométrique« .

Cette étude ayant été réalisée sur un très petit échantillon, non représentatif de la population-mère, les résultats sont à prendre avec une extrême précaution.

Les résultats

Il en est ressorti que les homosexuels auraient certaines caractéristiques physiques plus prononcées que chez les hétérosexuels. Contrairement aux idées reçues, les gays n’auraient pas un côté plus efféminé que les hétéro. D’après les chercheurs ayant travaillé sur l’étude, « les hommes homosexuels ont présenté des visages relativement plus larges et plus courts, des nez plus petits et plus courts, et des mâchoires plutôt massives et plus arrondies, résultant dans une mosaïque de caractéristiques à la fois féminines et masculines ».

L’enjeu marketing

Les professionnels du secteurs souhaiteraient créer un algorithme capable d’établir automatiquement un profil psychologique en détectant des traits spécifiques aux personnes gays pour mieux adapter leurs offres. Les chercheurs précisent qu’il « suffirait d’adapter les algorithmes de reconnaissance faciale pour distinguer ces traits particuliers révélés dans l’étude pour établir un score de probabilité d’homosexualité ».

Avec de telles découvertes, les ordinateurs, qui n’ont aucun préjugé, seraient plus performants que les humains pour déceler l’homosexualité d’une personne à partir des traits de son visage. Les marketeux pourraient ainsi faciliter le ciblage en fonction de l’orientation sexuelle d’un individu sans que celle-ci ne se soit dévoilée volontairement.

atelier-visage

La directrice de l’étude, Jarka Valentova, tient quand même à mettre les choses au clair : « Le fait que nous ayons trouvé des différences morphologiques significatives entre les hommes homosexuels et hétérosexuels ne veut pas dire que l’un de ces groupes est facilement reconnaissable dans la rue ! Ni que quoi que ce soit dans le genre doive être fait« .

A voir si ces considérations éthiques sauront avoir raison de cette collecte de données intensive dont nous sommes des victimes actives au quotidien.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s