What I Be : nos blessures secrètes nous marquent à vie

WHAT I BE  est un projet photographique dans lequel des anonymes exposent au grand jour leur blessures les plus profondes. Une sorte d’échappatoire pour exorciser les remarques blessantes, les actes passés qui peuvent gâcher la vie.

Le photographe Steve Rosenfield va, depuis 2010, à la rencontre des gens qui font le choix de révéler ces blessures et failles qui font de nous des humains. En quelques années, ce sont plusieurs milliers de personnes qui ont souhaité participer à cette aventure.

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe27« Exilé »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe29« Mariée »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe36« Qu’est-ce qui est désirable ? »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe43« Je suis LUI, pas ELLE »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe4« Tête de cheval »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe7« Tâches de rousseur… partout »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe8« Meurtrière »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe21« Tu ne peux pas faire ça »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe23« Agressée sexuellement à 5 ans // Mère à 16 ans // Prisonnière à 27 ans »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe24« J’ETAIS un homme »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe45« Choisissez-moi »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe53« Non qualifié ? »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe1« Hitler »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe3« Aveugle »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe13« Roux »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe14« Terroriste »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe19« Tu es trop gros pour cette attraction »

what-i-be-photographies-steve-rosenfield-societe20« Dernière place, lent, gros »

Le photographe explique : « Le projet What I Be ne parle que d’honnêteté. Aujourd’hui, dans notre société, on nous demande de ressembler ou d’agir selon une certaine manière. Si on diffère de ces normes, on est souvent jugé, ridiculisé et parfois même tué. »

Il continue : « Elles partagent leur insécurité et exposent un côté qu’ils n’ont jamais partagé à d’autres. En le déclarant, ils affirment qu’ils sont en train de se battre contre ces problèmes, mais que ce n’est pas ce qui les constitue en tant que personne. Le projet n’a pas pour objectif de dire “Tu n’es pas gros” mais de déployer une connaissance sur ce que des personnes peuvent traverser dans la société. »

Pour découvrir plus de clichés, rendez-vous sur le site What I Be Project

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s